Portrait de Michel Gien, Co-fondateur et Président de TwinLife

Partager
  •  
  •  
  •  

Michel Gien a une longue expérience du logiciel de haute technologie et de la création d’entreprise. Il a participé à la création de plusieurs start-up dont Chorus Systems. Aujourd’hui Co-fondateur et Président de Twinlife il met son expérience des technologies de l’informatique et de la communication au service de la maitrise par chacun, personne ou entreprise, de la gestion de ses interactions par internet et des données personnelles associées.

Un parcours professionnel peu routinier marqué par un goût prononcé pour l’entrepreneuriat et une envie insatiable de toujours explorer de nouvelles pistes et de relever de nouveaux défis.

De la recherche, aux grands groupes, en passant par l’entrepreneuriat, racontez-nous ce parcours riche en rebondissements.

Michel Gien : “Fin 1986, après 15 années passées chez Inria et France Telecom Labs à travailler sur les premiers réseaux d’ordinateurs Cyclades, les systèmes d’exploitation UNIX et les systèmes distribués Chorus, je décide de quitter l’Institut pour participer comme CTO, avec Hubert Zimmermann (CEO) et une poignée de chercheurs, à la création de Chorus Systèmes, pionnier des systèmes d’exploitation à micronoyau. En 1997, Chorus rejoint Sun Microsystems, je deviens “Distinguished Engineer” associé à la stratégie technique du groupe.

En 2001, Sun décide de se restructurer et me donne l’opportunité de créer une nouvelle entreprise, avec l’équipe d’ingénieurs issus de Chorus en France, pour développer une nouvelle technologie de virtualisation adaptée aux équipements de réseaux et terminaux mobiles. La société, devenue VirtualLogix après l’entrée d’investisseurs et son installation en Californie, est acquise en 2010 par RedBend Software, et je gère alors le business de la virtualisation.

C’est ainsi qu’en 2012, avec Christian Jacquemot, CTO, nous créons Twinlife, qui s’intéresse à la protection de la vie privée sur Internet et développe “twinme”, une application mobile de communications instantanées privées texte, audio, vidéo, permettant à l’utilisateur de contrôler ses correspondants.”

On dit que vous êtes entrepreneur récidiviste. Qu’est-ce qui vous a poussé à commettre de nouveau ce défi ?

Michel Gien : “Une volonté d’explorer de nouvelles pistes qui pourraient avoir un impact sur le monde : rien que ça ! L’envie, avec une petite équipe créative, compétente et motivée, de créer ensemble un produit technologique disruptif qui réponde à des besoins de manière nouvelle, de trouver des clients prêts à l’utiliser, voire de l’acheter et de convaincre des partenaires investisseurs à s’associer au projet pour le développer et lui permettre de conquérir le monde. Cela n’est pas possible dans une entreprise qui a déjà son histoire, son vécu, sa culture, sa structure, son business, ses projets, son “moule” dans lequel il faut entrer. L’espace devant soi n’a pas cette dimension inexplorée que l’on peut créer dans une nouvelle entreprise.”

Cette année Inria fête ses 30 ans de création d’entreprises, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Michel Gien : “Chorus, créé en 1986, a fait partie de la première couvée. Les aventures humaines et entrepreneuriales à rebondissement qui en ont découlé au cours de ces 30 années, ont été exceptionnelles de richesse et de plaisir quotidien. Inria nous a permis, pendant les 15 années qui ont précédé cette première création d’entreprise de développer les technologies certes, mais aussi la créativité et l’esprit d’aventure qui ont engendré ce parcours. Sans cela, l’histoire aurait sans doute été bien différente.”

En savoir plus :

Michel Gien, témoignage vidéo : J’invente, j’innove

Parole d’entreprenneur Inria

30 ans de création d’entreprises Inria

– Découvrez les 122 start-up issues des 30 ans de création d’entreprises

About the author

Sophie Gamerman

Other posts from the same category

Photo de Véronique Cortier

3 questions à Véronique Cortier, Directrice de recherche au CNRS

8 February 2016
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Le 18 janvier s’est tenu au Numa Paris, le Café Techno “Peut-on avoir confiance dans le vote électronique ?” avec Véronique Cortier, Directrice de recherche au CNRS Loria au sein de l’équipe Cassis. Les récentes élections ont soulevé les faiblesses récurrentes du vote « classique », dont l’abstention qui est devenu un problème préoccupant. Quelles … Continue reading 3 questions à Véronique Cortier, Directrice de recherche au CNRS

3 questions à Christian Saguez, responsable du programme Mentorat d’Inria Alumni

30 October 2015
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Christian Saguez est ingénieur diplômé de l’École Centrale de Paris. Il a été notamment directeur des relations industrielles et internationales chez Inria, directeur général fondateur de la société SIMULOG et directeur des relations industrielles et des filiales du CNES (Centre National d’Études Spatiales). Il était également président de l’association Teratec (pôle européen de compétence en … Continue reading 3 questions à Christian Saguez, responsable du programme Mentorat d’Inria Alumni