Rencontre avec François Bancilhon, Fondateur et Président de C-Radar

Partager
  •  
  •  
  •  
Que fait C-Radar ?

La société C-Radar (anciennement nommée Data Publica) fait du marketing prédictif B2B. Nous aidons les entreprises B2B à identifier de nouveaux prospects, à scorer leurs prospects existants, à identifier de nouveaux marchés et à contacter les sociétés identifiées en identifiant des contacts. Pour faire ceci, nous avons d’abord constitué une base de données de l’ensemble des entreprises françaises (et de 16 autres pays), qui inclue des données de base, de plus en plus en open data et disponibles auprès de l’INSEE, d’Infogreffe, de la DILA et de l’INPI, complétées par celles trouvées sur les sites web des entreprises et leurs réseaux sociaux. Ces données massives (big data) sont ensuite exploitées par des technologies d’apprentissage automatique : nous analysons les listes des clients de nos clients, nous les segmentons automatiquement, et nous identifions parmi notre référentiel d’entreprises celles qui leur « ressemblent » le plus.

Quelle est votre vision des prochains défis technologiques dans votre secteur ?

Les défis sont doubles : il y a d’abord le passage à l’échelle pour le nombre d’entreprises (de quelques dizaines de millions à quelques centaines de millions) en y ajoutant la profondeur d’information (avec de plus en plus de détails sur les entreprises en question) et la qualité de données (les méthodes utilisées sont statistiques donc avec un taux d’erreur qu’il faut minimiser). Il y a ensuite l’exploitation des données qui doivent prendre en compte un très grand nombre d’indicateurs dans les opérations de segmentation, de similarité et de scoring.

Quel est votre parcours avant la création de C-Radar et quelle a été votre motivation ?

J’ai eu un long parcours avant cette création : d’abord chercheur académique (Inria, Université Paris XI et MCC à Austin, Texas), puis co-fondateur d’entreprises. Parmi celles-ci il y a O2 Technologies, une des premières startups Inria, et Xylème, une autre startup Inria. La motivation, c’est la volonté de changer le monde en apportant des technologies nouvelles qui résolvent des problèmes concrets. C’est aussi de travailler dans un environnement passionnant avec des gens motivés, de prendre des risques, de réussir parfois, d’échouer souvent, mais de se passionner toujours.

 

En savoir plus sur C-Radar

À propos de l'auteur

Equipe Inria alumni

Autres articles de la même catégorie

Inria Business Club

Les réunions du Club #3

3 Juillet 2017
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   La 3ème rencontre du Club s’est tenue le 26 juin en soirée. La présentation a été réalisée par Axel Tasciyan pour nous aider à démystifier et à rendre concret l’approche du Growth Hacking. Cette approche n’est pas uniquement reliée aux marchés grands publics et d’ailleurs elle ne fonctionne pas pour les biens de grande consommation.  … Continuer la lecture de Les réunions du Club #3

Georges Gallais

Rencontre avec Georges Gallais, fondateur de Vulog

5 Juin 2017
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Que fait Vulog ? « Vulog est un éditeur de logiciel qui propose des services d’autopartage de nouvelle génération qui ne nécessitent ni station, ni réservation. On appelle ça le free-floating (ou One-Way). Nous fournissons notre solution à différents clients comme des loueurs, des constructeurs, des automobiles clubs, des gestionnaires de flottes, des collectivités, etc. Aujourd’hui, … Continuer la lecture de Rencontre avec Georges Gallais, fondateur de Vulog