Rencontre avec Rodric Bark, PDG de Situ8ed

Partager
  •  
  •  
  •  

Rodric Bark Que fait votre société ?

« Nous construisons une plateforme embarquée sur smartphones pour le traitement de données sensibles et soumises aux contraintes de régulations venant de l’Union Européen. Avec le règlement ePrivacy, la Commission européenne veut réformer la protection des métadonnées et cookies. Ce nouveau texte vient compléter le règlement général sur les données personnelles (GDPR),  adopté l’an dernier et appliqué en 2018.

Nos produits rendent la collecte et le traitement d’informations conformes aux règlementations, ils permettent de protéger l’utilisateur en fournissant des données désensibilisées aux industries.  Ils incluent également des solutions novatrices pour les geofences*, comme la compréhension en temps réel de la situation de l’utilisateur et l’apprentissage de ses routines (habitudes et centres d’intérêt), ou encore la construction d’audience, tout en respectant la vie privée des consommateurs. »

 

*Le géorepérage ou gardiennage virtuel (en anglais, geo-fence ou geofencing) est une fonction d’un logiciel de géolocalisation qui permet de surveiller à distance la position et le déplacement d’un objet et de prendre des mesures si la position ou le déplacement s’écarte de certaines valeurs fixées d’avance.

Quelle est la technologie cœur de métier ?

 « Nous utilisons des résultats de recherches de systèmes embarquées pour la détection de situations faites par l’équipe Inria PRIMA et la stratégie « Privacy by Design » venant de l’équipe PRIVATICS entre autres. »

 Quelles ont été les évolutions majeures de votre secteur ces 50 dernières années ?

« L’exploitation de données venant des capteurs des smartphones à des fins commerciales a réellement commencé depuis 5 ans, même si le profilage pour cibler l’offre aux demandes existe depuis plus longtemps que cela. Le marché a énormément changé depuis 2 ans. Beaucoup de sociétés émergent. C’est pour cela qu’une rétrospective est difficile, il est encore trop tôt.

En revanche, une des évolutions majeures dans le secteur concerne la régulation de l’utilisation des données comme le prouvent les 2 règlements définis par l’Union Européenne qui entreront en vigueur en mai 2018 : General Data Protection Regulations (GDPR) et ePrivacy. »

Quelles seront les évolutions de votre domaine dans les cinquante prochaines années ?

 « Nous aurons certainement la possibilité de récolter de plus en plus d’informations confidentielles et sensibles via des produits de communication et de surveillance de l’individu. Les plateformes de collecte d’informations auront sans doute tant évolué que l’intrusion dans la vie privée sera complète .

Ces informations fourniront un profilage quasiment complet de l’individu : ses besoins et même ses désirs. Est-ce que cela sera exploité commercialement ? Je pense que oui, la question centrale sera : comment protéger l’individu de l’exploitation néfaste de ces données ?« 

En savoir plus sur Situ8ted

À propos de l'auteur

Laura Bernard

Autres articles de la même catégorie

[50 ans Inria] Estimation de paramètres, méthodes numériques et applications industrielles : 50 ans de recherche par Guy Chavent et Jérôme Jaffré

13 Novembre 2017
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Dès 1971, s’est créé à l’Iria un projet appelé Identification de paramètres et applications industrielles (Ident) sous la direction de Guy Chavent. Il s’agissait d’utiliser les méthodes puissantes dérivées du contrôle optimal qu’avait développées Jacques-Louis Lions pour la résolution de problèmes inverses. Un problème direct consiste à calculer la solution d’un problème connaissant des données qu’on appelle … Continuer la lecture de [50 ans Inria] Estimation de paramètres, méthodes numériques et applications industrielles : 50 ans de recherche par Guy Chavent et Jérôme Jaffré

[50 ans Inria] Louis Pouzin, grande figure de l’Internet

7 Novembre 2017
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager    Quel est votre premier souvenir numérique ?   « C’était au Massachusetts Institute of Technology (MIT), en 1963. A l’époque en France, personne ne se servait d’ordinateur, hormis les sociétés qui possédaient des ateliers mécanographiques. Comme je travaillais chez Bull, je savais que ces machines existaient, mais je n’y avais pas accès. Nous, les ingénieurs, avions peu de … Continuer la lecture de [50 ans Inria] Louis Pouzin, grande figure de l’Internet