[Inria Business Club] L’actualité des sociétés en février

Antescofo

La startup parisienne connue notamment pour l’application dédiée à la pratique de la musique classique Metronaut, vient de lever quatre millions d’euros pour s’attaquer au marché international et continuer à développer des produits innovants.

Plus d’informations

Deepomatic

Une levée de fonds et l’annonce d’un projet industriel innovant majeur : l’actualité de Deepomatic est chargée en ce mois de février. Spécialiste de la reconnaissance visuelle appliquée à des projets industriels, la jeune startup vient de conclure un tour de table de 6,2 millions de dollars en série A, auprès du fonds Hi Inov Dentressangle, soutenu également par Alven et le cofondateur de Talend, Bertrand Diard.

Plus d’informations

Pixyl

La société grenobloise dirigée par le jeune irlandais Senan Doyle a réussi à atteindre l’objectif de levée de fonds qu’elle s’était donné en septembre 2015. Développeur de logiciels innovants d’aide au diagnostic pour la neurologie, la jeune pousse peut accélérer son déploiement commercial.

Plus d’informations

1er webinaire transatlantique organisé par Inria Business Club

Nous avons organisé notre première rencontre transatlantique avec Alexandre Winter, depuis New-York et des membres du Club. Alexandre a un riche passé d’entrepreneur et a partagé avec nous sa perception des tendances tech de l’IA aux US sur plusieurs segments de marché.

© Alexandre Winter

Nous retiendrons que les montants levés par les entreprises sont souvent sans commune mesure avec ce qui se passe en Europe, et que le positionnement de plusieurs entreprises citées a parfois beaucoup évolué.

Dans les nouveaux secteurs qui se développent on peut retenir ceux de l’immobilier, des assurances, et de l’agri-food. Celui des robots ‘compagnons’ ne semble pas encore mature, et les ‘objets’ pour la santé s’orientent vers le bien-être ainsi que la prévention ; ils attirent ainsi les grandes compagnies d’assurances.

Une autre tendance est celle de l’AI factory ou des startups très deep tech poussent par l’utilisation de leur technologie, le développement d’autres startups plus orientées vers les applications.

Il faudra attendre quelques années pour voir si ce modèle se développe et se confirme.

Merci à Alexandre Winter pour ce retour d’expérience !

Alexandre Winter dans « Chercheurs et entrepreneurs : c’est possible ! »