3 questions à Gilles Dowek, chercheur chez Inria et responsable du Mooc Lab

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Chercheur chez Inria dans l’équipe Deducteam et responsable du Mooc Lab, Gilles Dowek est membre du groupe d’experts qui a élaboré le programme de la matière « Informatique et Sciences du Numérique » pour les Terminales S. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation.

Gilles Dowek est intervenu le 19 mars dernier dans le cadre du Café Technologique d’Inria Alumni portant sur « Comment les MOOCs vont-ils changer le métier d’enseignant ? ».

Entretien.

 

Selon vous, qu’est-ce que les MOOCs peuvent apporter au métier d’enseignant ?

L’informatique transforme tous les métiers : les ouvriers utilisent des machines à commande numérique, les chercheurs des outils de modélisation et de simulation, les comptables des tableurs, les chauffeurs de taxi des GPS et des applications de réservation en ligne. Il n’est donc pas surprenant qu’elle transforme aussi le métier d’enseignant. Depuis le début du XXe siècle, le principal problème auquel les enseignants doivent faire face est celui de l’augmentation massive du nombre d’étudiants : en France, il y avait soixante mille étudiants inscrits à l’Université en 1938, en 2001 ils étaient un million et demi, en 2050 il seront beaucoup plus nombreux encore, surtout si l’on prend en compte le besoin de formation tout au long de la vie. Les MOOCs sont un outil, parmi d’autres, pour répondre à cette soif de connaissances de nos contemporains.

Quels sont pour les enseignants les grands enjeux de demain ?

Nous devons comprendre comment enseigner à une population étudiante très diverse : un étudiant africain en formation initiale, un ingénieur européen en reconversion, un jeune américain qui n’a pas les moyens d’aller à l’Université, sont des personnes très différentes. Certains cherchent à obtenir un diplôme, d’autres ne cherchent que des connaissances ponctuelles. Certains peuvent étudier à plein temps, d’autres ne disposent que de quelques heures par semaine. À certains nous devons proposer des formations entièrement en ligne, à d’autres des formations mixtes qui articulent enseignements en ligne et présentiel. Nous devons sortir de l’idée que étudiants sont des clones qui, grosso modo, ont les mêmes connaissances initiales et partagent les mêmes aspirations.

Peut-on faire un premier bilan des changements qu’ont opéré les MOOCs sur le métier d’enseignant ?

Non, c’est beaucoup trop tôt. En revanche, nous pouvons déjà faire un bilan provisoire de la révolution précédente : celle des encyclopédies en ligne et de la numérisation des manuels. Tout le savoir que nous dispensions aux étudiants est désormais en ligne et les moteurs de recherche permet d’y accéder facilement. Les étudiants ne voient plus désormais leurs professeurs comme des sources de savoirs, mais comme des passeurs qui leur permettent de s’approprier ce savoir. C’est beaucoup plus intéressant et beaucoup plus valorisant.

About the author

Equipe Inria alumni

Other posts from the same category

3 questions à Olivier Trebucq, membre du CA Inria alumni

18 février 2020
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Quand êtes-vous entré chez Inria ? J’ai travaillé à Inria d’octobre 2005 à juin 2019. Parlez-nous de votre parcours professionnel L’ensemble de mon parcours à l’institut a été consacré au développement de partenariats avec les entreprises, au service des chercheurs. Après plus de deux années passées au centre de Saclay, j’ai rejoint le siège d’Inria … Continuer la lecture de 3 questions à Olivier Trebucq, membre du CA Inria alumni

3 questions à Jean-Jacques Levy, membre du CA Inria alumni

10 février 2020
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Quand êtes-vous entrée chez Inria ? J’ai commencé comme stagiaire DRME à l’Inria en 1968 et j’y suis resté comme chercheur jusqu’en 2012. Parlez-nous de votre parcours professionnel J’ai été directeur du Centre commun de Recherche Inria-Microsoft Research de 2006 à 2012, professeur d’Informatique à l’École Polytechnique de 1992 à 2006 et membre de l’équipe de … Continuer la lecture de 3 questions à Jean-Jacques Levy, membre du CA Inria alumni