3 questions à Jean-François Abramatic, Directeur de Recherche chez Inria et ancien président du W3C

Partager
  •  
  •  
  •  

Cette année le monde entier se joint à Tim Berners-Lee pour souhaiter un joyeux 25e anniversaire au World Wide Web. Dévoilé pour la première fois en mars 1989, le Web a transformé notre façon de communiquer, de créer et de collaborer. Dans le monde, plus de deux personnes sur cinq sont désormais connectées, ce qui leur a permis de franchir les barrières géographiques et sociales.

« J’espère que cet anniversaire permettra d’initier des débats sur la nécessité de défendre les principes qui ont fait le succès du Web et d’explorer tout son potentiel encore inexploré. Je crois que nous pouvons bâtir un Web qui soit réellement pour tout le monde : accessible à tous, depuis n’importe quel appareil, et qui donne à chacun la possibilité de défendre sa dignité, ses droits et de développer tout son potentiel en tant que personne. » Tim Berners-Lee

3 questions à Jean-François Abramatic, pionnier de l’Internet qui a présidé le consortium W3C de 1996 à 2001.

Vous avez présidé le World Wide Web Consortium (W3C), pouvez-vous nous raconter comment vous avez vécu cette expérience ?

Jean-François Abramatic : « Le W3C a été créé par Tim Berners-Lee (l’inventeur du Web) et Michael Dertouzos (le directeur du Laboratoire d’Informatique du MIT) en Octobre 1994. A cette époque, le Web était encore dans son enfance même s’il avait déjà une très forte croissance. Inria a été choisi comme hôte européen du W3C fin 1994. Alain Bensoussan m’a alors chargé de construire l’équipe en Europe et de rassembler les premiers membres. En Juin 1996, Michael Dertouzos m’a proposé de devenir Président du W3C. J’ai rejoint le MIT en septembre 1996 et suis resté Président jusqu’à la fin 2001. »

Durant votre mandat à la présidence du W3C, quels sont les événements qui vous ont particulièrement marqué ?

Jean-François Abramatic : »Faire travailler des milliers d’ingénieurs sur des centaines de spécifications a été une expérience unique. Reviennent à la mémoire, par exemple, les travaux qui ont mené à HTML4 et CSS 2 avec le soutien de l’ensemble de l’industrie, y compris Microsoft et Netscape, l’émergence fulgurante de XML et d’une famille entière de spécifications, la conception et le déploiement de la politique « Royalty Free » (RF) de gestion de la propriété intellectuelle, la création et le développement de la Web Accessibility Initiative (WAI), l’ouverture de bureaux à travers l’Europe puis le monde entier. »

Quel a été l’impact de cette mission sur votre parcours professionnel … (et humain) ?

Jean-François Abramatic : « Bien entendu, lorsque l’on exerce cette responsabilité pendant plus de cinq ans, il y a un « avant » et un « après ». Aujourd’hui encore, on me présente souvent comme l’ancien président du W3C. Le Web a fait converger l’informatique, les télécommunications et l’audiovisuel vers ce que l’on appelle désormais « le Numérique ». En chemin vers cette convergence, mon rôle à W3C m’a fourni d’innombrables opportunités de rencontres, de débats, de projets partagés entre membres de communautés différentes qui trouvaient dans le Web une plateforme commune. Cette expérience a évidemment changé le cours de mon parcours professionnel. Alors que nous fêtons, cette année, les 25 ans du Web et les 20 ans de W3C, le Web doit encore relever des défis majeurs dans les années à venir. J’ai confiance que les fondations que nous avons construites permettront de faire face à ces défis et, ainsi « Lead the Web to its full potential », selon la devise du W3C. »

À propos de l'auteur

Equipe Inria alumni

Autres articles de la même catégorie

3 questions à Laurent Seguin sur le logiciel libre

27 Mars 2019
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Le 28 mars, Inria alumni organise en partenariat avec la SIF une Session sur les enjeux juridiques, économiques et sociaux du logiciel libre. L’occasion de débattre avec différents experts en la matière, dont Laurent Seguin, Vice-Président de l’Aful. En 2019, quels sont les enjeux auxquels le logiciel libre (LL) doit faire face ? « Le … Continuer la lecture de 3 questions à Laurent Seguin sur le logiciel libre

C Zolynski

3 questions à Célia Zolynski sur la transparence des algorithmes

16 Janvier 2019
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Célia Zolynski est intervenue le 13 novembre dernier lors de la Session Inria alumni et SIF qui portait sur la transparence des algorithmes. Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir plus sur son parcours ainsi que sur sa vision des défis qui nous attendent dans le domaine. Pouvez-vous vous présenter ? Quel est … Continuer la lecture de 3 questions à Célia Zolynski sur la transparence des algorithmes