Les réunions du Club #6

Partager
  •  
  •  
  •  

La 6è rencontre du Club s’est tenue le 6 Février 2018 avec une audience parisienne et à distance.  La présentation a été animée par Julie Dumortier (Président du Groupe Metrixware) sur la façon d’appréhender le marché méconnu de la modernisation du ‘legacy’.
 
Julie a tout d’abord expliqué l’origine d’une société active depuis 22 ans, son repositionnement en 2014, et sa vision de ce secteur qui a un potentiel en croissance, encore pour de nombreuses années !

En effet l’obsolescence des systèmes d’informations augmente avec le nombre de systèmes déployés et des langages et plateformes utilisés. L’obsolescence diminue le potentiel de croissance des entreprises, ralentie l’intégration des innovations ou des évolutions justes nécessaires, et pose des problèmes de compétences sur les profils recherchés. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle Metrixware emploie une majorité d’ingénieurs ayant une ancienneté à l’épreuve des nombreux défis à relever !

Nous avons aussi découvert aux détours de ses explications l’ensemble des technologies qui sont au cœurs de cette approche automatisée très concrète. Le fort potentiel technologique permet à la fois de faire des diagnostics rapides et de prendre en charge les évolutions nécessaires sans pouvoir toucher parfois aux codes ‘primitifs’ de ses clients comme avec la technologie du Revamping (transformation automatique des flux écrans/clavier pour adresser les smartphones et les tablettes).
 
Nous retiendrons de cette séance plusieurs démarches pratiques pouvant être partagées avec les entreprises du Club :

  • La proposition méthodique et part étapes jalonnées pour faire une offre et commencer à travailler avec un client. Il faut que le client puisse mesurer très rapidement et objectivement les retours de la solution déployée.
  • Plus largement, comprendre d’une façon très globale le problème des clients est un des facteurs clés de réussite :
    • derrière un besoin technique, se cache d’autres enjeux, que ce soit au niveau RH ou au niveau des coûts de maintenance des applications, et c’est souvent par là que le vrai sujet est identifié
    • définir une road map R&D à court et moyen terme ne suffit pas, il faut aussi comprendre la finalité des besoins du client, pour justement identifier les priorités dans un cadre plus global.
Et comme Julie a beaucoup plus qu’une expérience à partager, elle nous a aussi parlé du fonds d’investissement qu’elle a monté et du réseau de mentors associés.

À propos de l'auteur

Equipe Inria alumni

Autres articles de la même catégorie

Interview croisée autour de l’intelligence artificielle

17 Juin 2018
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   A l’occasion de la rencontre annuelle Inria Business Club qui se déroulera le 19 juin à Station F et qui portera sur l’intelligence artificielle, découvrez l’interview croisée de 4 membres du réseau. Quelle est la plus grande révolution permise par l’IA dans votre secteur ?   Denis Caromel, ActiveEon : « Les clients d’ActiveEon sont dans … Continuer la lecture de Interview croisée autour de l’intelligence artificielle

DenisCaromel_Activeeon

Rencontre avec Denis Caromel, Président d’Activeeon

16 Mars 2018
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Que fait votre société actuellement ? « Activeeon est un éditeur de logiciels et de solutions open source fondé en 2007, spécialisé dans l’automatisation et l’accélération des traitements informatiques. Nous intervenons sur des problématiques qui nécessitent un temps de traitement conséquent comme : les analyses financières, de données, de Machine Learning, d’intelligence artificielle ou d’Internet des … Continuer la lecture de Rencontre avec Denis Caromel, Président d’Activeeon