Portrait d’Annie-Laure Colomb-Reinmann, Consultante-Manager

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

« Progresser et faire progresser », une expression qui pourrait résumer le parcours professionnel d’Annie-Laure Colomb-Reinmann. Aujourd’hui, manager dans une société de services numériques et membre passionnée de l’association Supplément dăme, elle nous raconte son parcours atypique dont elle est fière.

Annie-Laure se qualifie de « mathématicienne obligée » car c’était son point d’excellence. A 15 ans, elle décide de passer le concours d’institutrice qu’elle ne réussit pas. Elle décide donc de s’investir dans des études supérieures et fait en 1986 un doctorat « Etude de jeux à deux joueurs en information incomplète », avec Pierre Bernhard, directeur du centre Inria Sophia Antipolis – Méditerranée.

 

« Ce qui était passionnant chez Inria ? Les échanges très riches avec des spécialistes, des étudiants d’autres pays, l’ouverture et la curiosité, l’envie de progresser et l’enthousiasme de Pierre Bernhard. »

Elle enchaine avec des postes en Recherche et Développement en région parisienne, dans le monde de l’industrie, dans les domaines de la Mécanique des Fluides et de la Sécurité.

« J’avais besoin de voir les résultats de mon travail rapidement … »

Pour construire sa vie de famille, elle quitte la capitale pour s’installer à Lyon. C’est le grand saut, le départ pour une nouvelle vie avec époux et enfant. Elle prend de nouvelles fonctions dans une société de services et conseil.

« J’ai du reconstruire ma carrière, j’ai changé une nouvelle fois de métier. »

Nouveau rebond, sa société ferme. Jamais découragée et toujours en quête de nouvelles perspectives, elle décroche un poste de consultante chez T-Systems.

« C’était une nouvelle fois l’occasion d’élargir mon horizon, mes compétences et de progresser dans mon métier. »

Un projet qui l’a particulièrement marqué : le projet SNCF du centre de contacts « Accès Plus » visant à faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite sur le réseau ferroviaire national.

« La collaboration avec une chef de projet aveugle fut très enrichissante pour mon équipe et pour moi : la nécessité de re-contextualiser nous a permis d’améliorer notre communication. »

Elle devient ensuite manager et acquiert de nouveaux clients tout en développant son expertise, notamment en conduite du changement et dans la gestion de projets complexes.

« Ce fut une belle opportunité de prendre en charge de nouveaux dossiers, de nouvelles équipes. Je pilotais de gros projets, c’était presque comme une petite entreprise. »

Annie-Laure Colomb-Reinmann travaille aujourd’hui dans une Entreprise de Services Numériques. Accoutumée, au vu de son parcours à se battre, elle démontre, une fois encore, sa forte personnalité et sa ténacité.

« Ma vision à court terme ? Conquérir de nouveaux clients, développer le business pour faire progresser mon entreprise […]. Une de mes plus grandes fiertés est de faire progresser et grandir mes collaborateurs. »

Si Annie-Laure a consacré beaucoup d’énergie dans la construction de sa carrière professionnelle, elle n’en reste pas moins investie dans des associations (accueil d’un enfant ukrainien et depuis 10 ans : parrainage de deux enfants du Burkina Fasso) et, plus particulièrement dans l’association Supplément dăme, qui œuvre pour la promotion d’une juste place des femmes dans l’économie et la société.

 

Retrouvez-la sur Viadeo et Linkedin.

About the author

Equipe Inria alumni

Other posts from the same category

3 questions à Jacques Sainte-Marie, Directeur scientifique adjoint d’Inria

23 novembre 2020
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Le réchauffement climatique est un phénomène largement décrit dans les médias, constaté de tous et corroboré par les scientifiques. L’analyse repose sur de très nombreuses mesures ; les causes en sont largement connues dont l’augmentation de l’effet de serre. Mais les médias présentent aussi des scenarii d’évolution future du climat dont certains tournent à la … Continuer la lecture de 3 questions à Jacques Sainte-Marie, Directeur scientifique adjoint d’Inria

Décès de Laurent Seguin

5 novembre 2020
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Nous avons appris avec tristesse le décès de Laurent Seguin, le 2 novembre à l’age de 44 ans. Président de l’Aful qu’il dirigea de 2011 à 2019, Laurent Seguin est une figure emblématique du logiciel libre. Nous lui rendons hommage avec l’ensemble du monde du libre. Nous l’avions invité à la session Inria Alumni sur … Continuer la lecture de Décès de Laurent Seguin