Portrait de Marie-Noëlle Poulain, Responsable du bureau de la coordination et de la communication, Université Pierre et Marie Curie

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Inria Alumni est allé à la rencontre de Marie-Noëlle Poulain, Responsable du bureau de la coordination et de la communication pour la Direction générale de la recherche et du transfert de technologie à l’Université Pierre et Marie Curie, anciennement Chargée de communication pour Inria Rocquencourt.

 

Des postes variés

 

Diplômée d’un DUT en communication Marie-Noëlle Poulain a d’abord travaillé dans le cinéma comme assistante réalisateur sur des films scientifiques ou d’entreprise. Elle devient ensuite responsable de la librairie des éditions de l’IRD (Institut de recherche pour le développement).

En quête d’un autre destin, l’idée de reprendre ses études la taraude. Elle décide de prendre un congé formation. Dans ce cadre, elle effectue un DESS « Systèmes d’information multimédia » à l’Université de Picardie, Jules Verne.

Elle devient ensuite webmaster dans une communauté d’agglomération, mais son appétence pour la science la pousse à chercher un poste pouvant lier ses sujets de prédilection : la communication et la recherche.

Un parcours résolument tourné vers la recherche

En 2003, elle passe le concours pour entrer chez Inria et devient alors chargée de communication au centre de Rocquencourt. A cette époque, il n’y avait pas encore de service communication.

 

« C’était très intéressant car il a fallu mettre en place beaucoup de choses, notamment au niveau de la communication interne. »

 

Ce qui ressort de son expérience chez Inria, c’est avant tout la création et le développement de projets (la matinée des nouveaux arrivants, la fête de la science, le salon de la culture et des jeux mathématiques, le jeu Mémoire vive …), les partenariats avec les académies d’Île-de-France et aussi l’organisation de belles manifestations au niveau régional, notamment avec le centre Inria Saclay.

 

« Nous travaillions vraiment en réseau avec la direction de la communication et les autres centres, en mutualisant les savoirs et les compétences des différents communicants. »

 

Un désir de voir autre chose, une sensation d‘avoir fait le tour de ses missions … Marie-Noëlle quitte finalement l’institut en 2008 après 5 ans d’activité.

Elle décroche alors un poste à Télécom ParisTech, où elle découvre le fonctionnement d’une grande école d’ingénieurs . Son travail reste en lien avec les sujets qu’elle affectionne, notamment avec la recherche grâce aux relations qu’elle entretient avec les laboratoires.

 

« À Télécom ParisTech, il s’agissait des mêmes domaines d’activité que chez Inria, des mêmes thèmes : la création d’entreprise, l’innovation … montrer que la recherche est au cœur de la société et de l’économie. »

 

De par son activité, elle reste attachée à Inria et, en 2009, elle entre au conseil d’administration d’Inria Alumni. Pour l’association, elle apporte ses compétences de communicante et gère notamment le projet de charte graphique.

 

En juin 2012, elle quitte Télécom ParisTech pour prendre ses fonctions à l’Université Marie Pierre Curie où elle a élargi ses missions :

« À l’université, je m’occupe de la coordination entre les différents bureaux de la direction générale de la recherche et du transfert de technologie et les autres directions de l’UPMC. Je suis également chargée de la communication avec les laboratoires, je fais donc beaucoup de communication interne. Le travail est très riche et passionnant. L’échelle est importante, l’UPMC est une structure locale de 10 000 personnes !».

 

Inria Alumni a hâte de connaître la suite des aventures de Marie-Noëlle … Rendez-vous au prochain épisode !

About the author

Equipe Inria alumni

Other posts from the same category

Sylvain Massip Opscidia

OPEN SCIENCE : 3 questions à Sylvain Massip PDG et fondateur d’Opscidia

5 novembre 2019
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Sylvain, pouvez-vous vous présenter ?   « Je suis physicien de formation, et passionné par la recherche scientifique en général. J’ai étudié à Centrale Paris, puis j’ai fait un doctorat à l’Université de Cambridge, où j’ai travaillé sur les cellules photovoltaïques de troisième génération. J’ai ensuite rejoint une toute jeune start’up parisienne dont j’ai dirigé l’équipe … Continuer la lecture de OPEN SCIENCE : 3 questions à Sylvain Massip PDG et fondateur d’Opscidia

OPEN SCIENCE : 3 questions à Arnaud Legrand sur la Recherche reproductible

1 novembre 2019
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Lors de la Session du 12 novembre, Arnaud Legrand reviendra sur ce qu’il convient d’appeler la crise de la reproductibilité et de crédibilité qui a frappé à peu près tous les domaines scientifiques.   Arnaud, pouvez-vous vous présenter ? « Je suis chercheur au CNRS à l’Université de Grenoble depuis 2004. J’ai obtenu mon doctorat de … Continuer la lecture de OPEN SCIENCE : 3 questions à Arnaud Legrand sur la Recherche reproductible