Ingénieur de recherche en incertitudes F/H

À propos de IRT Saint Exupéry

L’Institut de Recherche Technologique (IRT) Saint Exupéry est un accélérateur de science, de recherche technologique et de transfert vers les industries de l’aéronautique et du spatial pour le développement de solutions innovantes sûres, robustes, certifiables et durables.

Nous proposons sur nos sites de Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Sophia Antipolis et Montréal un environnement collaboratif intégré composé d’ingénieurs, chercheurs, experts et doctorants issus des milieux industriels et académiques pour des projets de recherche et des prestations de R&T adossés à des plateformes technologiques autour de 4 axes : les technologies de fabrication avancées, les technologies plus vertes, les méthodes & outils pour le développement des systèmes complexes et les technologies intelligentes.

Nos technologies développées répondent aux besoins de l’industrie, en intégrant les résultats de la recherche académique.

Description du poste

Dans le cadre du projet R-EVOL du pôle Multidisciplinary Design Optimisation (MDO) du domaine Développement de Systèmes Complexes, l’IRT Saint Exupéry recherche un ingénieur de recherche en incertitudes pour mener à bien les travaux « Développement de méthodes de quantification d’incertitudes pour l’optimisation robuste ». Le projet R-EVOL vise notamment à quantifier et gérer les incertitudes intervenant dans le processus de conception d’un avion. La personne retenue aura pour mission principale de développer des techniques multi-fidélité pour la propagation et la quantification d’incertitudes dans des systèmes multidisciplinaires. Elle étudiera aussi l’effet de la prise en compte de la dépendance stochastique entre les variables incertaines sur la solution du problème d’optimisation robuste.  Ces techniques devront être numériquement efficaces eu égard au coût calculatoire associé aux simulateurs disciplinaires limitant le nombre d’exécutions.

Ces activités consisteront à :

  • Mener un état de l’art en optimisation robuste, approches multi-fidélité (aussi appelées multi-niveaux), quantification d’incertitudes et analyse de sensibilité.
  • Concevoir une méthodologie multi-fidélité pour l’optimisation robuste.
  • Sélectionner et adapter des méthodes d’analyse de sensibilité pour les variables aléatoires dépendantes.
  • Appliquer les techniques retenues à un cas académique puis à un cas industriel.
  • Disséminer les résultats par le biais de conférences internationales et de publications dans des journaux à comité de lecture.

Les travaux seront implémentés dans le logiciel open source GEMS et appliqués à la conception avion, en lien direct avec les acteurs industriels. Ils seront réalisés conjointement à une thèse axée sur les formulations MDO pour l’optimisation robuste.

Description du profil

Vous disposez d’un doctorat en mathématiques appliquées et vous avez idéalement une première expérience dans un environnement de recherche mélant Mathématiques appliquées, méthodes numériques, statistiques, quantifications d’incertitudes et programmation Python.

Ingénieur R&D en sélection phénomique

Entreprise

Le SYSAAF est un organisme d’appui technique en amélioration génétique. Son équipe de 22 ingénieurs (dont 4 thèses CIFRE) travaille en interactions avec de nombreux chercheurs des principaux organismes de recherche français (INRAE, Ifremer, ANSES, CNRS, Universités) pour conseiller une trentaine d’entreprises investissant dans la domestication et la sélection génétique des 33 espèces avicoles, aquacoles et entomocoles en France et à l’étranger. Les principales activités du SYSAAF sont l’appui à la définition et au suivi des programmes de sélection, la mise à disposition de systèmes informatiques de collectes et d’archivage de données, l’indexation génétique et génomique des candidats des lignées des entreprises et une R&D répondant aux attentes des entreprises (biotechnologies de la reproduction, génétique quantitative, phénotypage haut-débit, développement d’outils génomiques)

Description de la mission

La sélection phénomique consiste à estimer la ressemblance entre individus d’une population en se basant sur des données de phénotypage, ici la spectroscopie (https://doi.org/10.1534/g3.118.200760). L’objectif de la mission sera d’étudier la faisabilité de la sélection phénomique chez trois espèces aquacoles.

La personne recrutée traitera les données (spectres, génotypes, phénotypes), en s’appuyant sur des scripts et logiciels existants, et sur l’expertise des partenaires scientifiques du projet PHENOMIX (SYSAAF, INRAE, Ifremer, CNRS). Des développements complémentaires seront nécessaires pour interpréter les résultats obtenus, et pour comparer les résultats de sélection phénomique avec les résultats de sélection sur pedigree ou génomique produits en amont du projet. La personne recrutée sera impliquée dans la valorisation des résultats, ainsi que dans l’acquisition de données sur une génération de truites (participation à un chantier de mesures).

Profil : Master 2 en mathématiques appliquées, ou Doctorat en génétique/génomique quantitative

Des compétences en génétique quantitative ou mathématiques appliquées, ainsi qu’un attrait pour le calcul matriciel, sont nécessaires. La personne recrutée sera conduite à utiliser des serveurs sous Linux, des logiciels de statistique (R) et d’évaluation génétique et génomique (suite blupf90). La maîtrise de l’anglais est attendue. Des connaissances en spectrométrie et/ou en zootechnie aquacole seront appréciées.