Rencontre avec Michel Gien, Co-fondateur et Président de Twinlife

Partager
  •  
  •  
  •  
Que fait Twinlife ? 

Twinlife développe twinme, un service de messagerie mobile privée permettant d’effectuer des appels voix et vidéo en haute définition et de partager des contenus. Twinme ne nécessite pas de s’enregistrer avec un identifiant personnel (pas de numéro de téléphone, adresse mail ou identifiant de réseau social) ; twinme n’accède ni aux carnets d’adresses, ni à aucune information personnelle de l’utilisateur. Les informations de contact sont uniques à chacun des correspondants, non transférables et non utilisables par d’autres. Les interactions sont chiffrées de bout-en-bout et effectuées en peer-to-peer, c’est-à-dire, directement d’appareil à appareil, sans serveur intermédiaire enregistrant les contenus. Ce service donne la liberté d’interagir en ligne comme dans la vie réelle, avec un contrôle complet sur les communications digitales et la vie privée.

En dehors des personnes concernées par la maîtrise de leurs communications digitales, twinme est idéal pour les enfants par exemple. La solution permet de transformer une simple tablette en un outil de communication moderne et sécurisé. Sans numéro de téléphone, ni adresse mail, l’enfant ne peut pas découvrir des inconnus en ligne, ni être découvert. Les seuls contacts possibles sont ceux rencontrés en personne (famille et amis). Les parents sont donc rassurés et peuvent interagir avec leurs enfants lorsqu’ils sont loin d’eux. Les « petits » apprennent sans risque à utiliser leur première application sociale de « grand ».

Twinme est le fruit de la longue expérience de ses créateurs, anciens chercheurs chez Inria et France Telecom.

Quelle est votre vision des prochains défis technologiques dans votre secteur ?

Le premier concerne selon moi l’introduction de l’intelligence artificielle dans les conversations entre personnes et services (chatbots) permettant d’automatiser l’accès à des contenus pertinents, en fonction du contexte des conversations. Tout cela, en restant sous le contrôle des utilisateurs, en préservant leurs données personnelles et en élargissant le spectre de leurs choix (alors que les techniques actuelles auraient plutôt pour objectif de les réduire).

Quel est votre parcours avant la création de Twinlife et quelle a été votre motivation ?

Auparavant j’ai cofondé et fait partie de l’équipe dirigeante de deux startups technologiques sur les systèmes d’exploitation (Chorus Systems, issue d’un projet Inria en 1987 et vendue à Sun microsystems en 1997) et la virtualisation (VirtualLogix en 2002, vendue à Red Bend Software en 2010). Avant cela, j’ai effectué 15 années de recherche sur les réseaux d’ordinateurs et les systèmes d’exploitation chez Inria et France Telecom Labs.

Finalement, mon parcours est en grande partie commun avec celui de Christian Jacquemot, co-fondateur et CTO de Twinlife qui a rejoint Chorus Systems, en 1990.

Twinlife a été fondée début 2012 avec et sous l’impulsion de Christian Jacquemot, CTO, et la motivation d’essayer de rendre aux utilisateurs le contrôle de leur vie digitale qui leur échappe de plus en plus, sans qu’ils s’en rendent vraiment compte, la plupart du temps.

Pour cela, Twinlife a pour ambition de remettre en cause le modèle de mise en relation des services de télécommunication et de messagerie instantanée, fondé sur le numéro de mobile. Ce numéro fait désormais pratiquement office de numéro d’identification universel et pourtant il est public et partageable par tous nos contacts et la plupart des applications de leur smartphone. Cette situation soulève de nombreuses questions d’éthique, relatives à la protection de ses données personnelles et à la liberté de choix et de gestion de ses communications digitale.

En savoir plus sur Twinlife

À propos de l'auteur

Equipe Inria alumni

Autres articles de la même catégorie

Inria Business Club

Les réunions du Club #3

3 Juillet 2017
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   La 3ème rencontre du Club s’est tenue le 26 juin en soirée. La présentation a été réalisée par Axel Tasciyan pour nous aider à démystifier et à rendre concret l’approche du Growth Hacking. Cette approche n’est pas uniquement reliée aux marchés grands publics et d’ailleurs elle ne fonctionne pas pour les biens de grande consommation.  … Continuer la lecture de Les réunions du Club #3

Georges Gallais

Rencontre avec Georges Gallais, fondateur de Vulog

5 Juin 2017
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Que fait Vulog ? « Vulog est un éditeur de logiciel qui propose des services d’autopartage de nouvelle génération qui ne nécessitent ni station, ni réservation. On appelle ça le free-floating (ou One-Way). Nous fournissons notre solution à différents clients comme des loueurs, des constructeurs, des automobiles clubs, des gestionnaires de flottes, des collectivités, etc. Aujourd’hui, … Continuer la lecture de Rencontre avec Georges Gallais, fondateur de Vulog