Rencontre avec Florent Mathieu Président d’EikoSim

Partager
  •  
  •  
  •  

Que fait EikoSim ?

Logo-Eikosim« Les logiciels d’EikoSim, basés notamment sur des outils de traitement d’image, permettent d’améliorer les simulations numériques en mécanique en les « augmentant » de plus d’informations de mesure mieux organisées : nous proposons le « jumeau numérique » pour la simulation 3D. Grâce à ces outils, nous permettons de réduire la durée des cycles de validation des produits et d’améliorer la confiance de l’ingénieur en ses simulations.

Notre objectif est de faire émerger sur le marché une nouvelle classe d’outils logiciels dédiés à la validation, qui est une étape critique mais très mal servie par les outils logiciels existants.  Nous apportons une double réponse : une technologie de mesure innovante par vision (brevets CNRS/ENS Paris-Saclay) associée à une réorganisation des données de mesure autour d’un « jumeau numérique » pour la simulation 3D. Cette offre complémentaire permettra de faire de la validation une étape outillée pour répondre aux challenges de compréhension des systèmes complexes auxquels sont confrontés nos clients. »

Quelle est votre vision des prochains défis technologiques dans votre secteur ?

« Nos clients expriment des difficultés à produire des simulations numériques prédictives qui correspondent à l’observation faite durant les essais mécaniques. D’après nos estimations, de ces difficultés découlent environ 10% des dépenses de leurs programmes de développement produit. C’est de plus en plus vrai, car la concurrence (notamment en aéronautique sur le poids des structures volantes) impose des technologies de rupture et donc des pièces ou des matériaux plus complexes et encore mal connus (on pense aux composites ou à l’impression 3D). Continuer à produire des systèmes mécaniques de plus en plus performants passera donc par une meilleure maîtrise des process de validation des pièces, et c’est là que nous intervenons. »

Quel est votre parcours avant sa création et quelle a été votre motivation ?

« Renaud Gras, Directeur Général d’EikoSim et moi-même sommes deux anciens chercheurs du Laboratoire de Mécanique et Technologie de l’ENS Paris-Saclay. Avant la création de la société, nos recherches sur ces technologies étaient très appliquées et consistaient à répondre à des problèmes « long terme » des industriels qui ne trouvaient pas de réponse satisfaisante dans les technologies existant dans l’industrie. Les technologies devenant matures, nous avons sauté le pas pour éditer des logiciels et ainsi permettre aux industriels de monter en compétence. C’est ainsi que notre aventure entrepreneuriale a débuté, avec IT Translation. Et ce n’est que le début ! »

En savoir plus sur EikoSim

© EikoSim

À propos de l'auteur

Equipe Inria alumni

Autres articles de la même catégorie

Actualites Inria Business Club

[Inria Business Club] L’actualité des sociétés en février

9 Février 2018
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Un concentré de l’actualité des sociétés membres du Club Deepomatic A intégré la Microsoft AI Factory au sein de Station F, qui vise à faire émerger de nouvelles sociétés spécialisées en intelligence artificielle. Toutes les start-up du programme pourront échanger avec des spécialistes de Microsoft et Inria. ActiveEon  Devient partenaire de Microsoft Azure dans le … Continuer la lecture de [Inria Business Club] L’actualité des sociétés en février

Inria Business Club-Quantificare

Rencontre avec Jean Philippe Thirion, PDG de Quantificare

21 Janvier 2018
Partager
  •  
  •  
  •  

Partager   Que fait votre société actuellement ? « Quantificare fait de l’imagerie médicale 3D, principalement pour de l’imagerie de la peau. Nous avons 2 activités. Une activité de service pour les sociétés pharmaceutiques, dans les études cliniques. Nous collectons et analysons des images de la peau pour prouver l’efficacité de médicaments. Nous travaillons pour 8 des 10 … Continuer la lecture de Rencontre avec Jean Philippe Thirion, PDG de Quantificare